PEA & Compte titres

Les investissements dans des titres de sociétés peuvent apporter une rentabilité très intéressante pour les personnes voulant prendre du risque et ayant un horizon d’investissement long terme. 

Comment acquérir des titres ?

– L’acquisition de titres vifs : Vous achetez l’action en direct, vous vous retrouvez donc en possession d’un titre en payant son prix sur le marché. Exemple : Acquisition d’un titre LVMH.

-L’acquisition d’OPCVM : Les OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) sont des enveloppes à travers lesquelles les gérants vont investir dans une multitude de sociétés. Très utilisés dans les assurances-vie, ils sont aussi utilisables à travers d’autres produits.

Quel outil utiliser pour investir en bourse ?

1/ Le Plan Épargne Actions : Outil phare pour l’investissement en titres, il permet aussi d’investir dans des OPCVM dans une certaine limite. Un PEA par personne est autorisé, tout organisme confondu.

Fiscalité très attrayante : Après 5 ans de détention, un PEA vous permet de bénéficier d’une exonération d’impôt sur les plus-values. Les prélèvements sociaux sont eux, toujours dus. Aucun droit ne sera dû si vous n’effectuez pas de rachats (Retrait d’argent).

Les rachats sont possibles, mais amène obligatoirement la clôture du PEA si ces derniers interviennent avant sa 5ème année. 

Exception sans clôture de plan :

  • Loi Dutreil : Rachat avant 5 ans pour la création d’une entreprise ou pour l’investissement dans une entreprise détenue par le souscripteur ou par son conjoint/Partenaire de PACS dans les 3 mois. Nouveaux versements impossibles.
  • Licenciement, invalidité, ou retraite anticipée du titulaire ou conjoint/Partenaire de PACS. Nouveaux versements possibles.

Deux limites principales au PEA : Le secteur d’investissement et le plafond des capitaux investis. En effet, un PEA ne permet ne détenir que des titres Européens et/ou des OPCVM à 75% composés de titres Européens. 

Par ailleurs, le montant investissable sur un PEA est plafonné à 150.000€. Quelle que soit la valorisation des titres, ce sont les capitaux investis qui seront analysés pour le respect de cette règle. Il est possible de cumuler le PEA avec un PEA-PME offrant les mêmes caractéristiques, mais limitant l’investissement au PME et pour un montant maximum de 75.000€

Le PEA est l’outil idéal pour ceux voulant prendre du risque dans une enveloppe fiscale avantageuse, tout en bénéficiant d’une rapidité d’exécution des ordres d’achats et de ventes.

2/ Le compte titres : Outil semblable au PEA sur le fonctionnement, à la différence que le compte titres vous permet d’être investi sur l’ensemble des actifs disponibles sur le marché. Européen, Américain, Chinois … le compte titres offre une liberté d’investissement inégalée. Attention tout de même au frais d’acquisition de titres étrangers (Voir conditions générales de votre contrat).

Le compte titres ne connait aucune limite d’investissement en termes de capitaux et de supports éligibles. Il peut aussi être utilisé par les entreprises pour placer leur trésorerie.

Sa fiscalité est toutefois moins avantageuse avec l’application de la Flat Tax (30%) sur les plus-values.

« La prise de participation long terme dans des sociétés petites ou grandes permet de toucher à la réalité économique du développement de ces entreprises »

Nicolas Dadoun, associé gérant Must Finance


Share This