Le fonds euros est la partie prudente d’un contrat d’assurance. Le capital est garanti et vous bénéficiez d’un effet cliquet. On appelle l’effet cliquet, la garantie de la rémunération chaque année.

Exemple

Placement de 100 en fonds euros. Le capital est garanti.

En année N, ce placement rapporte 1%

L’effet cliquet « verrouille » ce rendement de 1%, ce qui amène la garantie du capital à 101. 

Comment expliquer la baisse de sa rémunération d’année en année ?

Ce mécanisme est lié à la composition même des fonds euros.

Les assureurs garantissant votre capital, il est indispensable pour eux d’investir votre argent sur des « actifs sans risques ». Votre argent est donc investi dans l’état Français et plus précisément dans de la dette Française. C’est ce qu’on appelle des obligations (parts de dettes) souveraines. 

Une obligation à plusieurs composantes :

  • Un coupon correspondant au taux de rendement de l’obligation
  • Une durée appelé maturité

Le taux est fixe pour toute la durée de vie de l’obligation. Ainsi, chaque année l’obligation va détacher un coupon.

Au terme de la maturité de l’obligation, le montant investi (nominal) est remboursé avec le dernier coupon.

Exemple

Investissement de 100 dans une obligation souveraine Française

Maturité 20 ans

Coupon 4%

Chaque année et pour une durée de 20 ans, vous recevrez un rendement de 4%, puis à terme on vous remboursera le nominal de 100.  

Les assureurs investissent les capitaux des fonds euros dans des obligations souveraines afin de délivrer un rendement annuel. Elles sont jugées sans risque du fait de leurs solidités financières et de la capacité de remboursement de ces dits Etats.

Maintenant que l’on a compris d’où venait le rendement, pourquoi celui-ci baisse-t-il ? 

Deux explications à la variation du rendement 

1/ La notation des Etats

Les Etats comme les entreprises se voient noter leur capacité de remboursement par des agences de notation. En effet, plus l’entreprise ou l’Etat se verra dans des difficultés financières plus l’agence de notation attribuera une note basse.

Les notes vont de AAA à D, plus elles tendent vers le D plus le risque sera élevé.

Qui dit plus de risque, dit plus de performance. Seulement les assureurs ne veulent pas de risque pour leurs fonds euros, ils vont donc acheter les mieux notés. Moins de risque, moins de rendement et donc de coupon.

2/ L’évolution des taux d’intérêts

L’évolution de la valeur d’une obligation est corrélée à l’évolution des taux d’intérêt. Si les taux baissent, la valeur nominale de l’obligation augmente car les nouvelles obligations émises offriront un coupon plus faible.

Lorsqu’une obligation arrive à maturité, l’assureur n’a d’autres choix que d’en racheter des nouvelles pour continuer à payer la rémunération du fonds euros. 

Seulement, les obligations achetées il y a 20 arrivant à terme aujourd’hui, distribuaient un rendement de 7% (Hypothétique) car les taux d’intérêt de l’époque étaient très élevés.  Actuellement, la chute vertigineuse des taux d’intérêts a amené les obligations en territoire négatif sur court terme et proche de 0% à 20 ans.

L’assureur, chaque année, doit donc remplacer de vieilles obligations à fort rendement pour de nouvelles obligations à très faible rendement.

Important : Lorsque la rémunération de votre épargne atteint des niveaux inférieurs à l’inflation qui est le taux traduisant la hausse des prix, vous vous retrouvez dans une situation de perte réelle nette.

La baisse de ces fonds étant actée depuis de nombreuses années et l’inflation se réveillant, il est donc nécessaire d’être conseillé dans l’allocation de vos capitaux.

Pourquoi les assureurs continuent d’investir dans des actifs qui rapporte zéro ou moins ?

Sur le papier, cela peut être difficilement compréhensible mais dans un monde de taux de taux d’intérêt négatifs, la sécurité à un coût.


Les assureurs achètent donc cette sécurité tout en misant sur le fait que si les taux continuent de descendre leurs obligations vont être valorisées.


Share This